Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

11/09/2015

A voir : Gilles Peterson dans 5 à Set, l'émission électro d'Arte Concert

5 à set, arte concert

Le concept nous a bien plu ! 5 à Set reçoit Gilles Peterson pour un mix improvisé chez un disquaire parisien. Vu le talent de Gilles Peterson, on peut s'attendre à de belles surprises !

Au fil d'une interview menée par Brice Coudert, le directeur artistique de la Concrete, Gilles Peterson nous fera découvrir son univers musical dans une ambiance chaleureuse et décontractée, avant de composer un mix unique, à l'aide de vinyles chinés sur place. 

Grâce à un fil de news visible en bas de l'écran, vous en apprendrez plus sur les titres joués pendant le dj set  !

26/02/2014

Avec St.Lô, le trip hop se porte bien !

On vous propose de découvrir ce nouveau talent qui a écumé avec succès les festivals l'année dernière, et revient en 2014 avec un premier album Room 415 de bonne facture ! C'est au printemps 2007 que quelques échanges de mails entre une chanteuse new-yorkaise sur la route et le collectif de musique électronique lorientais donne lieu à la première rnecontre. Elle a lieu en Normandie. Melle Hanifah Walidah a chanté avec son groupe Brooklyn Funk Essentials, le soir même, au Festival Jazz sous les Pommiers et, passé minuit, elle retrouve Docmau et iOta du collectif La Bande Magnétique, dans une petite chambre d'hôtel à St Lô.

Une poignée d'heures avant l'aube, une loop hypnotique, un mico, un laptop, ils enregistrent ensemble un premier titre. En 2010, c'est la côte sud de la Bretagne qui les accueille pour trois jours et trois nuits de création libre. Le 10 mars sort Room 415, résultat d'un lent processus de maturation.

COVER ST LO.jpg

19/06/2013

Dear Eyes, une épure pop à découvrir sur un EP Happy Sad

DEAR EYES COVER ART pink EYES.jpg

On a bien craqué pour ce premier EP qui nous fait découvrir Dear Eyes, musicien parisien particulièrement planant et avec qui on est sûr de partager pas mal de références culturelles.

Influencé par Cure, Depeche Mode, The XX, les Smiths ou My Bloody Valentine, Dear Eyes dévoile un univers vaporeux aux synthés addictifs. A la fois aérien et lyrique, épuré et élégiaque, son premier EP Happy Sad fait honneur à son titre et s’écoute paupières closes. De la pop teintée d’électronique cotonneuse, que l’on découvre avec le premier extrait Etretat.